PROGRAM

Literature

Prix du Premier Roman

L’AUTEUR, SONIA CADET

Née en 1971 à la Réunion, Sonia Cadet vit à Saint-Paul, sur la côte ouest de l’île. Elle est cadre dans la fonction publique territoriale. Un seul être vous manque est son premier roman.

LE ROMAN NOIR, UN SEUL ÊTRE VOUS MANQUE

Yves Baron est un homme bien sous tous rapports. Père de famille, chef d’une entreprise de construction à La Réunion, un homme aimé et respecté. Yves Baron est mort. Et sa mort n’a rien de naturel. Sa femme est aussi dévastée que déterminée à comprendre qui avait un intérêt à voir son mari disparaître. Mais quand on gratte le vernis, la vérité n’est souvent pas belle à voir…

Le Grand Prix du Roman Noir Étranger

L’AUTEUR, KENT ANDERSON

Ancien des Forces spéciales au Vietnam, Kent Anderson a été policier à Portland et à Oakland. Diplômé ès lettres de création littéraire, il a enseigné la littérature dans l’Idaho et vit aujourd’hui au Nouveau-Mexique.

LE ROMAN NOIR, UN SOLEIL SANS ESPOIR

Après plusieurs années d’enseignement, Hanson rejoint la police dans un quartier d’East Oakland économiquement dévasté. Ancien des Forces spéciales au Vietnam, il se moque bien de vivre ou de mourir, et cette liberté le rapproche de cette communauté en déshérence. Immédiatement en conflit avec la politique d’endiguement par la force de la police blanche envers les Noirs, il s’envisage comme un « assistant social armé ». Jusqu’au jour où il croise le chemin de Felix Maxwell, un baron de la drogue devenu le héros local…

Le Grand Prix du Roman Noir Français

L’AUTEUR, FRÉDÉRIC PAULIN

Frédéric Paulin écrit des romans noirs depuis presque dix ans. Il utilise la récente Histoire comme une matière première dont le travail peut faire surgir des vérités parfois cachées ou falsifiées par le discours officiel. Ses héros sont bien souvent plus corrompus ou faillibles que les mauvais garçons qu’ils sont censés neutraliser, mais ils ne sont que les témoins d’un monde où les frontières ne seront jamais plus parfaitement lisibles.
Il a notamment écrit Le monde est notre patrie (Goater, 2016), La peste soit des mangeurs de viande (La Manufacture de livre, 2017) et Les Cancrelats à coups de machette (Goater, 2018).

LE ROMAN NOIR, LA GUERRE EST UNE RUSE

Algérie, 1992. Après l’annulation des élections remportées par le Front islamique du salut, une poignée de généraux, les « janviéristes », ont pris le pouvoir. L’état d’urgence est déclaré, les islamistes pourchassés ont pris les armes. Le pays sombre dans une violence sans précédent… Tedj Benlazar, agent de la DGSE, suit de près les agissements du tout-puissant Département du renseignement militaire, le sinistre DRS qui tire toutes sortes de ficelles dans l’ombre. Alors qu’il assiste à l’interrogatoire musclé d’un terroriste, Tedj apprend l’existence de camps de concentration où les islamistes seraient parqués dans des conditions inhumaines. En fouinant plus avant, il met au jour des liens contre-nature entre le DRS et les combattants du GIA. Quel jeu jouent donc les services secrets avec les terroristes ? Les massacres quotidiens sont-ils l’œuvre des uns ou des autres ? Ou d’une instrumentalisation diabolique des seconds par les premiers ? Benlazar acquiert la certitude que les généraux sont prêts à tout pour se maintenir au pouvoir. Et la dernière phase de leur plan va commencer : exporter le chaos par-delà la Méditerranée, pour forcer la France à soutenir leur croisade anti-terroriste. Tedj parviendra-t-il à réunir assez de preuves pour convaincre sa hiérarchie avant que l’horreur ne s’invite à Paris ?